COMMENT J’AI CHOISI MON SAC À DOS RANDO ET PHOTO

Si comme moi, vous aimez combiner voyages, randonnées et photographie, vous vous êtes forcément posé la question du transport de votre matériel photo. L’objectif étant de trouver un sac à dos ne sacrifiant pas au confort pour la randonnée. Cet article n’a pas pour but de vous donner une liste des meilleurs sacs à dos photo car il y en a de nombreux et tout dépend des envies et exigences de chacun. Mais voici comment j’en suis arrivé à trouver le mien.

Randonnée et photo à Lassen Volcanic

Quel matériel, quelle utilisation ?

Lors de mes premiers voyages, mon équipement photo était moins important qu’aujourd’hui. Je ne me posais donc pas vraiment la question de savoir quel sac à dos j’allais emmener. Un simple sac en bandoulière avec dedans un appareil photo reflex et un objectif me suffisait.

Puis, la photo a pris plus de place dans mes voyages. J’ai d’abord investi dans un Nikon D800, puis dans plusieurs objectifs et enfin un deuxième boîtier Nikon. Je me suis entre-temps posé la question du sac à dos qui me permettrait d’allier randonnées à la journée (ou sur deux ou trois jours) et la photographie. J’ai donc commencé à prospecter en magasin et sur internet à la recherche de la perle rare. Avec deux boîtiers, quatre ou cinq objectifs ainsi que des accessoires photo, il était clair que tout cela allait me prendre pas mal de place (bien que je ne prenne pas toujours tout avec moi). Je misais donc sur un sac d’une contenance d’environ 50 litres. Sachant que pour le voyage en avion, il devrait en revanche être transportable en cabine et non pas en soute.

Le meilleur compromis ?

Après de nombreuses recherches, j’ai finalement jeté mon dévolu sur le sac à dos Tilopa de la marque américaine F-stop. Pas donné (~ 250€), d’autant que j’y ai adjoint un insert (taille Large) à 90€. Un gros investissement mais que je ne regrette pas. J’ai hésité avec le Satori, le modèle au-dessus, mais j’avais un doute sur la possibilité de le prendre en cabine (bien que certains n’aient apparemment pas eu de problème). Ce Tilopa représente pour moi le sac (presque) parfait pour allier rando et photo.

Sac à dos Tilopa de chez F-stop Sac à dos Tilopa de chez F-stop vu de dos

Vue de dessus du Tilopa de chez F-stop ouvert avec insert à l'intérieur Insert Large de chez F-stop

Concrètement, l’insert se met dans le fond du sac à dos et peut ensuite être accessible en ouvrant un compartiment à fermeture éclair situé dans le dos du sac. Les appareils et objectifs sont donc doublement protégés. En revanche, si vous souhaitez changer d’objectif, vous êtes obligés de poser le sac pour l’ouvrir puis ouvrir l’insert et ensuite tout refermer, ce qui nécessite donc de faire une pause de quelques minutes.

Insert Large F-Stop ouvert avec matériel photo Sac à dos F-stop ouvert et son insert pour appareil photo et objectifs

Avec ses 50 litres, le Tilopa peut donc contenir le grand insert et il me reste un peu de place pour rajouter au-dessus deux ou trois affaires de rechange et/ou quelques provisions alimentaires. Les bouteilles d’eau/gourdes sont placées sur les côtés extérieurs du sac. Quant à mon trépied Vanguard, je l’accroche sur la face visible du sac. En terme de confort, le Tilopa sait se faire oublier, même avec une quinzaine de kilos de matériel. A condition de bien le régler à sa morphologie. Le sac est construit intelligemment, avec plusieurs poches très pratiques (dont une intérieure pour l’ordinateur portable, ainsi que de nombreuses accroches. Les  matériaux de fabrication, eux, sont hyper solides et me laissent penser que je pourrai garder ce sac encore de nombreuses années. Quant à l’insert, on peut bien sûr en trouver de plus petits, ce qui laissera plus de place de rangement en dehors du matériel photo.

En résumé…

Ce qui me paraît essentiel est de bien déterminer quels sont ses propres besoins : le type de randonnées (à la journée ou trek), le matériel utilisé (combien de boitiers et objectifs ?), les affaires personnelles à emporter (rechange, ordinateur portable…), la facilité d’accès ou non au matériel rangé dans le sac, le budget alloué… Effectuez un maximum de recherches sur internet, à la fois sur les sites spécialisés mais aussi sur les forums pour bien évaluer toutes les possibilités. Et si vous le pouvez, essayez plusieurs sacs à dos en magasin. Ça reste encore le meilleur moyen de ne pas se tromper.

2018-06-14T21:02:12+00:0010 mai, 2016|Conseils photo et voyage|Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *