ROAD TRIP AUTOMNE 2018 : BILAN D’UN MOIS DANS L’OUEST AMÉRICAIN

Après un mois de road trip, il y a beaucoup à faire et à dire et il n’est pas forcément évident de savoir par où commencer. Je débute donc par un bilan de ce voyage pour lequel j’avais décidé de privilégier le sud du Nouveau-Mexique et de l’Arizona. Mais je n’ai pas pu me passer d’un peu de sud Utah et nord Arizona et j’ai bien fait car c’est encore une fois ce que j’ai préféré.

White Domes dans les Canaan Mountains, Utah
Comme je m’en doutais, mon itinéraire de base a beaucoup évolué, en grande partie à cause de la météo. J’ai donc beaucoup roulé. Beaucoup marché aussi. Enormément de randonnées que je ne peux pas détailler ici, ce serait trop long. Il faudra pour cela attendre les pages dédiées et les récits de voyage, qui viendront quand ils viendront 😉

Budget du voyage

Avion

Un vol A/R Paris/Los Angeles à 484€ avec British Airways/American Airlines du 12 octobre au 12 novembre, le prix était très attractif. Je prends souvent British Airways car leur franchise bagages cabines est très intéressante pour moi (restriction de poids très larges alors que mon sac à dos fait environ 15 kg). American Airlines applique les mêmes franchises ou à peu près. Nourriture correcte (enfin, chicken or pasta comme d’habitude), bon choix de films. Au retour, le vol principal de Los Angeles à Londres n’était pas plein et je n’avais personne à côté de moi.

Voiture

Comme souvent, c’est chez Hertz que j’ai trouvé le meilleur prix. Pour 31 jours de location, 1024€ à l’aéroport de Los Angeles. Le choix est cependant restreint en SUV/4×4 dans cet aéroport, ce qui fait que je n’y retournerai sans doute pas de sitôt. J’ai eu un Toyota Highlander AWD, ce qui suffisait à peu près pour les pistes que j’avais prévues. Cela dit, je n’ai pas pu faire El Camino Del Diablo dans Cabeza Prieta car la piste est strictement 4×4 et on ne pouvait donc pas me délivrer de permis. La voiture avait une forme SUV « moderne », c’est à dire un peu basse. Pas pratique quand je m’asseyais sur ma couchette après avoir rabattu le siège arrière car j’étais obligé de me baisser. La garde au sol était plutôt correcte et la voiture assez performante dans sa catégorie au final.

Toyota Highlander sur les pistes d'Organ Pipe Cactus, Arizona
Au retour, on a voulu me faire payer 100$ parce que la voiture était sale. Je l’avais lavée le matin même mais oui, c’est vrai qu’il y avait encore de la boue collée sur les jantes et de la poussière dans l’habitacle. Rien qui ne paraissent valoir 100$ pour autant, ni 10$ d’ailleurs. Je sais que je ne suis pas le premier à qui ça arrive et j’ai surtout l’impression que les loueurs ont trouvé un moyen facile de se faire plus d’argent facilement. Finalement, j’ai négocié comme je pouvais et surtout fait l’imbécile et le désolé et on ne m’a rien pris…

Motels/campings

J’avais tablé sur 11 motels et 20 campings (ou parkings, je dormais dans ma voiture et n’avais pas prévu de tente). J’ai finalement inversé et fait 10 campings et 21 motels. En partie à cause de la météo qui m’a obligé à changer mes plans en permanence. Egalement parce que je voulais parfois un peu plus de confort après une grosse journée de rando et pas mal de transpiration ! Ma meilleure chambre fût sans doute celle du Luxor de Las Vegas.

Chambre de l'hôtel Luxor de Las Vegas
Les motels m’ont coûté 1268,40€, soit 60,40€ en moyenne par nuit. Les dix autres nuits (campings payants, gratuits ou emplacements non payants comme Moonscape Overlook par exemple) me sont revenus à 78€, soit 7,80€ en moyenne par nuit.

Essence

Le prix à la pompe a augmenté aux USA, même s’il reste très avantageux par rapport à la France. Les différences sont très importantes d’un Etat à l’autre. En Californie, le gallon est entre 3,50 et 4$, parfois même au-delà. Dans certains coins du Nouveau-Mexique, il était à moins de 2,50$ (2,43$ au plus bas de ce que j’ai vu). Avec les changements d’itinéraire que j’ai du effectuer, j’ai fait environ 1000 miles de plus. Au total, j’ai roulé 6342 miles, soit 10147 km (c’est beaucoup !). L’essence m’est revenue à 595€ au total.

Nourriture

En dehors du buffet du Luxor à Las Vegas, je n’ai fait aucun restaurant. C’était un choix dès le départ pour limiter le budget. J’ai fait le plus souvent des courses dans les Walmart, Safeway ou autres enseignes de supermarchés où j’achetais soit des salades ou des plats tout faits, soit de quoi me faire à manger. Je suis aussi parfois allé dans des fast food, bien que ce ne soit pas tellement compatible avec les randonnées que je faisais ! Le budget nourriture m’est revenu à 486€ en tout.

Les dépenses annexes

Il y en a eu très peu. Le pass America The Beautiful (80$) et quelques State Parks (20$) ainsi que la visite de la petite ville fantôme de Castle Dome dans Kofa (15$).

Ce que j’ai particulièrement adoré

Comme je m’y attendais, White Domes ! Même si la rando s’est avérée difficile car j’étais malade toute la deuxième partie de la marche, les paysages sont parmi les plus beaux que j’ai vus dans l’Ouest.

Deertrap Mountain et Progeny Peak : probablement deux des plus belles vues de Zion, qui enterrent Angels Landing. A Deertrap, ma rencontre face à face avec un bighorn qui venait de nulle part. On s’est tous les deux regardés en se demandant ce que l’autre faisait là !

Vue du sommet de Deertrap Mountain sur Zion et sa vallée
Un bighorn sorti de nulle part à Deertrap Mountain, Zion
Dormir dans ma voiture à Moonscape Overlook et y admirer les coucher et lever de soleil.

Panorama sur les badlands de Caineville à Moonscape Overlook
La randonnée de McKittrick Canyon dans Guadalupe Mountains. Je ne m’attendais pas à autant de couleurs dans les arbres et ça m’a particulièrement surpris et bluffé. C’est d’ailleurs l’un des gros avantages de cette période automnale. Dans le sud de l’Utah, les cottonwood arboraient tous de magnifiques nuances jaunes orangées qui embellissaient un peu plus encore le paysage.

Couleurs automnales dans McKittrick Canyon, Guadalupe Mountains
J’en oublie sûrement d’autres… Ah oui, les mygales qui traversent la route ou les sentiers de randonnée (j’ai failli en écraser à deux reprises et j’en ai vu neuf au total). Je ne suis pas fan d’araignées mais j’ai trouvé ça… étonnant. Je suis sympa, je vous mets pas de photo 🙂

Ce que j’ai un peu moins aimé

Je n’ai pas vraiment eu de mauvaises surprises car je savais à quoi m’attendre la plupart du temps. Je n’ai pas trouvé incroyable Red Rock Canyon, à côté de Las Vegas, mais je me doutais que j’accrocherais moins. Ca m’a d’ailleurs fait penser à Snow Canyon, en un peu moins bien.

Le léger manque de variété du sud de l’Arizona, même si ça reste très beau (ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit !). Disons qu’il faut aimer les cactus 😉

Peu d’animaux dans les National Wildlife Refuge. Même si je n’y étais pas forcément à la meilleure période, je n’y ai vu que des oiseaux (et encore, pas tant que ça, à part à Bosque Del Apache). Pas de pronghorns ni de bighorns, que j’ai surtout vus à Valley of Fire et Zion.

Envol de grues du Canada dans Bosque Del Apache, Nouveau-Mexique
Le nombre de touristes dans certains coins où je pensais être tranquille. A Trona, White Sands et surtout à Fonts Point dans Anza Borrego. C’est un peu de ma faute cela dit, je n’avais pas pensé à l’affluence du samedi. A prendre davantage en compte la prochaine fois !

Une chose que j’ai absolument détestée : les drones. Au-delà du peu d’intérêt que je porte à cette mode, c’est surtout le bruit qu’il font qui est un vrai problème ! Un bourdonnement insupportable qui n’a pas l’air de déranger leurs propriétaires mais qui incommode tout le monde autour. Quand vous êtes devant un panorama époustouflant qui réclame le silence, ça vous pourrit vraiment votre moment…

Les frustrations

Bien entendu, la météo très mitigée des deux premières semaines qui m’a obligé à annuler certaines randonnées. Mes deux plus grosses déceptions sont de n’avoir pas pu faire le Subway dans Zion et Salt Trail Canyon. Risque de flash-flood pour le premier, pluie et orage annoncés pour le deuxième. Je n’ai pas non plus pu me rendre à Lybrook Badlands à cause de la piste devenue une vrai patinoire de boue et totalement impraticable suite aux fortes pluies. Les deux dernières semaines ont été beaucoup plus ensoleillées avec des températures diurnes entre 25 et 30°C dans le sud de l’Arizona et la Californie (mais assez fraîches la nuit).

Ne pas avoir pu faire la randonnée de North Caineville Mesa à cause de mon vertige. J’étais pourtant hyper motivé après avoir déjà rebroussé chemin l’année dernière. Mais j’ai la tête qui tourne au bout de quelques mètres et l’impression que je vais tomber donc demi-tour direct.

En Conclusion

Au final, c’est un voyage une nouvelle fois hyper satisfaisant, mais est-ce vraiment étonnant ? La météo m’a causé des soucis mais m’a obligé à improviser et à faire pas mal de choses qui n’étaient pas prévues, ce que j’adore. Impossible de ne pas être en admiration devant la beauté incroyable des paysages. C’était mon 13ème road trip et les USA m’étonnent toujours autant ! L’Utah m’a quand même un peu manqué dans la deuxième partie de voyage mais j’y passerai probablement plus de temps la prochaine fois.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *